10 mars 2022 : Les nouvelles jeudiennes

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire

*STAGE local  Pédagogies Nouvelles le jeudi 19 mai

Un stage sur les pédagogies nouvelles se déroulera à Amiens (salle de Provinces), c'est l'occasion d'inviter des camarades et des collègues pour qu'ils découvrent des pédagogies alternatives permettant de changer la société par l'école. Un programme fait d'ateliers, de conférences du GFEN et Pédagogie Freinet.

A déclarer auprès de votre hiérarchie avant le 19 avril, modèle de courrier et explications ici

 

Précaires en colère:

 

*AED en grève le 22 mars

 

Le 24 février 2022, l’Assemblée nationale a voté définitivement la loi portant sur le harcèlement scolaire, dont une des dispositions prévoit la CDIsation des AED après 6 ans de contrat. 

Ces conditions d’emploi et salariales sont inadmissibles : CDD d’un an renouvelable en attente de la possible CDIsation au bout de 6 ans, temps de travail incomplet, salaire sous le seuil de pauvreté.

Depuis le début de la crise sanitaire, leurs conditions de travail se sont amplement dégradées, notamment par la multiplication des tâches qui leurs sont confiées. Les missions qui sont définies par les textes réglementaires sont suffisamment floues pour que leur soient confiées toutes sortes de tâches, dont certaines ne sont clairement pas de leurs ressorts.

Lorsque c’est le cas, le bras de fer avec la hiérarchie est souvent rude, les chef·fes n’hésitant pas à jouer avec les menaces de non-renouvellement et de sanctions disciplinaires. C'est inacceptable! Le tract d'appel intersyndical en PJ

*AESH en grèves le 05 avril

 

Pour les précaires de l'E. N. , SUD éducation revendique :

  • la titularisation sans condition de tous les personnels qui le souhaitent par la création d’un statut d’éducateur scolaire
  • l’augmentation des salaires avec une grille nationale d’augmentation salariale à l’ancienneté ;
  • la baisse du temps de travail ;
  • l’obtention de la prime REP/REP+ pour tous les personnels travaillant en éducation prioritaire ;
  • la suppression du forfait nuit en internat ;
  • la création d’une brigade de remplacement dans les départements pour ne pas faire peser aux AED et AESH en poste dans l’établissement le remplacement des collègues absent·es ;
  • le recrutement massif de personnels AED et la fin du recrutement par les chef·fes d’établissement : pour un recrutement académique ;
  • l’accès à une formation et l’augmentation du crédit d’heure pour formation.

Marche pour le climat et les solidarités! le 12 mars

SUD Éducation rejoint l'appel à la marche, samedi 12 mars 2022 à 15h, départ de la Maison de la Culture d'Amiens, pour le Climat, la Paix, et la Justice Sociale

Agenda

*Jeudi 10 mars le Ciné St Leu projette le film "Media crash " à 20h15 en présence de Valentine Oberti, co-autrice du film.

C'est maintenant une chose bien connue : la quasi totalité des moyens d'informations se trouve aux mains d'une poignée d'ultra milliardaires, ce qui pose un grave problème démocratique. La Bande-annonce ici:    https://www.youtube.com/watch?v=pa3bEmxx01M

Autres projections (sans invité) : mardi 15/3 à 12h15, lundi 21/3 à 19h, lundi 28/3 à 18h30.

*Une série de postcast réalisés par le collectif Vérité pour Toufik. Six épisodes sont prévus:  A l'ombre, une autopsie d'une garde à vue, ici

Les nouvelles du ... dimanche ??

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire

Des nouvelles le dimanche, cela fait longtemps ! 

On se rattrape !


En bref, la motion d'actualité (1) nous invite 

-à agir contre l'extrême droite et à défendre les sans-papiers (2), 

-plus généralement à soutenir le mouvement social (3) 

-et à soutenir les mouvements étudiants (4).

Nous vous demandons également votre avis sur les slogans de la campagne pour les élections professionnelles 2022 (5)

 

1- Motion d'actualité du dernier Conseil fédéral de janvier 2022

Le lien vers la motion complète est ici. En voici quelques extraits :

 

La colère s’est largement exprimée dès la rentrée de janvier. SUD éducation a appelé, avec l’intersyndicale, les personnels à la grève. Il s’agit maintenant de prolonger cette colère dans le cadre de l’expression de revendications sociales.
...
La mobilisation des AESH et des AED doit dans ce cadre faire l’objet d’un plein investissement militant.

Les quelques maigres avancées qui se dessinent à l’occasion des travaux parlementaires sont largement insuffisantes. SUD éducation sera particulièrement vigilante à la parution des décrets d’application permettant la CDIsation des AED ainsi qu’une CDIsation plus rapide des AESH. SUD revendique d’ores et déjà une grille indiciaire nationale pour les AED, avec des salaires décents.

Dans nos secteurs, au-delà de la question sanitaire, les motifs de mécontentement sont nombreux. La casse de l’Éducation nationale ainsi que de l’enseignement et de la Recherche se poursuit, avec la suppression de 440 postes dans le second degré pour la rentrée 2022.

SUD éducation encourage toutes les mobilisations pour des moyens supplémentaires à venir.

De nouvelles attaques contre l’université publique se profilent, à la suite des déclarations d’E. Macron devant France Universités : contrats d’objectif, professionnalisation, hausse des droits d’inscription. Après quinze années de contre-réformes austéritaires, le pouvoir ambitionne d’en finir avec ce qu’il reste d’égalité d’accès à l’enseignement supérieur et de financements structurels protecteurs des libertés d’enseignement et de recherche. Il souhaite  ainsi transformer les universités en prestataires de formation et de recherche, en concurrence entre elles et avec les établissements privés.

Dans le premier degré, le non-remplacement des personnels est devenu structurel depuis plusieurs années. La situation sanitaire a encore aggravé cette situation. Pour pallier ce manque de remplaçant-e-s, le ministère annonce cyniquement un recrutement de contractuel-le-s à Bac + 2, le recours aux listes complémentaires sans chiffrage et le recrutement de retraité-e-s de l’Éducation nationale. SUD éducation revendique le recrutement de PE titulaires dans le cadre d’un plan d’urgence pour l’éducation.

La menace de l’extrême-droite et la prédominance de ses thèmes dans l’espace public comme médiatique sont toujours plus inquiétantes. SUD poursuit sans relâche son travail, au sein de l’intersyndicale et sur le terrain, pour mobiliser les personnels contre ces dangers. Il s’agit de poursuivre dans cette période nauséabonde notre engagement antifasciste, antiraciste, féministe et contre les LGBTIphobies.
...
SUD éducation appelle à faire et soutenir la grève des femmes le 8 mars, et mettra tout en œuvre pour réussir un 8 mars inclusif en faveur des droits de toutes les femmes, victimes de l’exploitation au travail. Cette grève le 8 mars sera aussi contre toutes les discriminations et violences de genre, et mettra tout en œuvre pour réussir un 8 mars inclusif en faveur des droits de toutes les personnes victimes du sexisme et des LGBTIphobies, au travail comme ailleurs.

Les syndicats SUD éducation sont largement impliqués dans les luttes pour l’accès aux droits des familles exilées. SUD condamne la politique gouvernementale en la matière et appelle au renforcement des luttes de soutien aux sans-papiers. Dans le cadre de la campagne nationale Antiraciste-Solidarité dans laquelle s’inscrivent l’union syndicale Solidaires et SUD éducation, une mobilisation est prévue le 19 mars, pour dénoncer les violences policières et protester contre toutes les formes de racisme. SUD éducation appelle à faire de cette date une étape importante de la mobilisation antifasciste et antiraciste.

Nous continuons de penser qu’une grande campagne antifasciste, unitaire et de terrain, culminant au mois d’avril par une date de mobilisation nationale contre les extrêmes droites et leurs idées est une urgente nécessité.

 

2- Soutien à la famille HASANI mardi 1er mars devant le collège Rosa Parks à 14h 30 !

Chaque jour pendant un mois et demi à 09 heures du matin, Kabir HASANI, père de 2 enfants, doit se rendre, la peur au ventre, à l’Hôtel de Police d’Amiens, pour signer un registre de présence. Il peut être retenu à tout moment et « placer » dans un fourgon pour se rendre à l’aéroport de Roissy, si une place d’avion est prévue secrètement…
Les autorités préfectorales samariennes ne peuvent pas être fières de vouloir séparer un père de ses deux enfants, briser un couple, démembrer ainsi une famille !!
Ragda, son épouse et Kabir, issu d’un village Goran au Kosovo, sont arrivés en France avec leurs deux filles, Dila et Ena en avril 2019. Albanais et Serbes continuent de convoiter le village goran rattaché à l’état kosovar qu’ils ont fui. Les civils y subissent tous les jours menaces et représailles. Ce village comptait 2000 habitants en 1999 ; il en restait à peine 200 au moment de leur départ. La plupart ont fui vers l’Allemagne, la Suède, la France, l’Italie, la Belgique, l’Angleterre, le Luxembourg, … Certains sont morts de façon violente…
Les filles, Dila et Ena, nées en 2007 et 2005 sont scolarisées à Amiens, Dila en 3ème au collège Rosa Parks et Ena en seconde au lycée de la Hotoie. Elles ont trouvé pour la première fois un peu de tranquillité en France et sont devenues de très bonnes élèves. Elles ne savaient pas trois mots de français il y a deux ans ; leurs progrès font la fierté et l’admiration des enseignants. Elles ont très peur de se retrouver au Kosovo et d’y revivre les mêmes angoisses qu’il y a trois ans.


Soyons nombreux mardi 1er février à 12h (devant le collège Rosa Parks, rue du Languedoc (quartier Etouvie) à Amiens), pour entourer la famille Hasani, exiger de Madame la Préfète de la Somme de régulariser humainement leur situation administrative et de permettre à leurs deux filles de poursuivre sereinement leur scolarité à Amiens.
Signons massivement sur le lien https://reseau-resf.fr/2081 pour permettre à ce que la famille HASANI au complet vive en France…

 

3- Rassemblement des travailleur-se-s du social et du médico-social le 1er février

Vous trouverez le tract intersyndical en PJ. RDV 14h30 rue Daire devant L'ARS à Amiens pour la Santé et l'Action Sociale.
 

 

4- NON  à la sélection à l'université

Vous trouverez ici la page facebook de l'évènement auquel appelle Solidaires Etudiant-e-s. RDV jeudi 03 février à 14h à la Citadelle d'Amiens pour un rassemblement suivi 'une AG

 

 

Mutuelle - Evolution DGF - Evaluation premier degré - Pétition ANDJARO

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire

Remboursement de Mutuelle : SUD 80 vous informe et vous accompagne !

➡️Qu’est-ce que ce remboursement ?

A partir de janvier 2022, les agents de la fonction publique, dont les personnels de l’Education peuvent bénéficier du remboursement partiel de la mutuelle assurant les risques de santé, que l’on soit ayant-droit ou titulaire de la mutuelle. Ce remboursement s’établit à 15€ bruts (soit environ 12€ nets) par mois et pourra être versé jusqu’en 2024, à la conclusion des contrats collectifs entre les différents ministères.

➡️Comment puis-je obtenir ce remboursement ?

Dans l’académie d’Amiens, la demande doit être faite sur l’application Colibris à partir du 22 novembre 2021. Elle est disponible via le portail ARENA ou sur https://portail-amiens.colibris.education.gouv.fr/. Munissez-vous de votre bulletin de paye car des informations s’y trouvant vous seront demandées.

➡️Quels délais ?

La secrétaire générale précise dans son mail aux personnels du 19 novembre que « pour être appliqué dès la paye de janvier 2022, la demande devra avoir été déposée pour le 3 décembre 2021. Au-delà de cette date, l'effet sera actif sur la paye de février 2022. » Or le lien indique bien souvent «En raison d'un nombre très élevé de connexions, nous vous invitons à vous reconnecter ultérieurement. ». L’impossibilité du rectorat d’assurer le fonctionnement d’un site, même quand celui-ci fait face à des afflux soudains, amène donc les personnels à devoir consulter et vérifier ce lien voire à perdre ces 15 euros pour le mois de janvier si une bonne connexion n’est pas rétablie à temps.

➡️Quid des AED et AESH ?

Les AESH employés par la DSDEN doivent également effectuer les démarches sur l’application Colibri

Pour les AESH employés par les collèges, les lycées, qu’ils soient professionnels, technologiques ou généraux et les AED, un courriel spécifique sera adressé sur la messagerie académique uniquement.

 

SUD Education 80 dénonce ce fonctionnement qui conduira inévitablement à un non-versement de cette indemnité aux nombreux personnels qui n’en feront pas la demande.

 

PREMIER DEGRÉ 

- Evaluations 1er degré, un bilan plus que mitigé

Raphaël Muller se gargarise des résultats académiques des évaluations qui viennent de lui parvenir. Ils montreraient tout d'abord qu'à la rentrée 2021, le niveau scolaire de nos élèves s'améliore par rapport à la rentrée 2019 pour la très grande majorité des items évalués. De plus, dans une académie où les résultats scolaires sont traditionnellement en retrait, nos élèves de CP et de CE1 progresseraient plus en cette rentrée sur les apprentissages fondamentaux (lire, écrire, compter) que la moyenne nationale, ce qui permettrait de réduire l'écart avec les résultats moyens nationaux.

Or la pandémie est passée par là à partir de mars 2020, et ce que semble nous dire R.Muller-contre toutes les enquêtes faites là-dessus depuis le début de la pandémie- est que l'enseignement à distance n'a pas été défavorable aux élèves bien au contraire. C'est un premier pas vers une libéralisation décomplexée du service public de l'éducation; rejoignant ainsi Alain Bouvier, ancien recteur qui sort un ouvrage intitulé  Sur l'école à la française. Il y fait la promotion de "l'hybriditude": pour lui la crise a changé durablement la façon d'enseigner avec l'enseignement hybride. Il y dessine la vision libérale d'une école hybride et décentralisée!

SUD éducation revendique :
• la protection de la santé des personnels, l’intérêt et l’égalité des usager-e-s avant tout,
• que le numérique ne soit pas un outil de casse des liens sociaux au travail et avec les usager-e-s ni un outil de contrôle des personnels et des populations, ni un outil de rente pour les firmes privées,
• le droit à la déconnexion avec le respect du temps de repos, de congés, ainsi que la vie personnelle et familiale.

- Andjaro: des fonds publics pour des firme privée

Sud Education s'était associée en juin dernier aux autres syndicats pour dénoncer cette expérimentation dans l'académie d'Amiens voulue par Blanquer sans qu'aucun appel d'offre ne soit passé par la DSDEN. Sud Éducation dénonce cette privatisation d'une partie du service public.La période d'expérimentation étant passée, les résultats ne sont pas à la hauteur des fonds dépensés. Une nouvelle audience aura lieu au Rectorat pour en faire remonter les dysfonctionnements. En attendant , vous pouvez toujours signer et faire tourner le plus largement possible autour de vous la pétition, en PJ. Merci de nous l'envoyer par courrier ou mail.

SECOND DEGRÉ 

Evolution des DGF dans les collèges et lycées : Parlons-en !

Afin d'évaluer comment la DGF évolue dans les différents établissements scolaire et pour avoir plus de poids, face à la direction et aux instances décisionnaires, nous vous invitons à indiquer sur le framapad suivanthttps://semestriel.framapad.org/p/dgf-lycees-9r1r?lang=fr les différentes évolutions de dotations octroyées par la région ou le département que vous avez pu constater dans vos établissements. N'oublions pas que c'est Xavier Bertrand, candidat à la présidentielle et président de la région Hauts-de-France qui a la main sur les budgets accordés aux lycées généraux, technologiques et professionnels. Merci à toutes et tous !

 

Fil RSS des articles de cette catégorie